En souvenir d’Albert Camus

Publié le par Dominique

Promenade aux confins de l’Ardèche

 

 

Cet été j’ai parcouru le Plateau du Vivarais-Lignon avec des amis en vacances au Chambon sur Lignon. La beauté grandiose de cette région m’a fascinée. Sa fraîcheur aussi quand ailleurs c’était la fournaise.

En souvenir d’Albert Camus, voici quelques photos du Plateau Ardéchois au mois de juillet 2010 : des paysages incomparables que l’auteur a pu voir en 1942-43 pendant la guerre, et par la suite.

 

« Quand j'étais chez moi, dans ce haut plateau du Massif Central, mon père grossier, ma mère brute, le vin, la soupe au lard tous les jours, le vin surtout, aigre et froid, et le long hiver, la burle glacée, les congères, les fougères dégoûtantes, oh ! je voulais partir, les quitter d'un seul coup et commencer enfin à vivre, dans le soleil, avec de l'eau claire » (Albert Camus - Le renégat ou Un esprit confus)

 

 

IMGP5782 3

 

« J'ai lié une intrigue avec ce pays, c'est-à-dire que j'ai des raisons de l'aimer et des raisons de le détester » (Albert Camus - Carnets II)

 

 

IMGP5763

Le Mont Gerbier de Jonc

 

« Ce vent singulier qui court toujours à la lisière des bois » (Albert Camus - Carnets II)

 

IMGP5799 b

 

« Question que je me suis posée, couché dans l'herbe, devant le soir lourd et chaud : « Si ces jours étaient les derniers... » Réponse : un sourire tranquille en moi (…) l'endurcissement qui termine une expérience, ou la douceur du soir, ou au contraire le début d'une sagesse qui ne nie plus rien ? » (Albert Camus - Carnets II)

 

IMGP5636 DSCF9690

Maison arborant sa foi catholique (Plateau ardéchois)

 

« J'ai cru au curé, il me parlait du séminaire, il s'occupait tous les jours de moi, il avait le temps dans ce pays protestant où il rasait les murs quand il traversait le village. Il me parlait d'un avenir et du soleil, le catholicisme c'est le soleil, disait-il… »

(Albert Camus - Le renégat ou Un esprit confus)

 

IMGP5785 6 7

 Roman « Il l'attendait le matin au coin d'un pré sous de grands noisetiers dans le vent froid de l'automne. Bourdonnement sans chaleur des guêpes, le vent dans les feuilles, un coq entêté à chanter derrière les collines, des aboiements creux, de loin en loin un croassement de corneille. Entre le ciel sombre de septembre et le sol humide, il avait l'impression d'attendre l'hiver en même temps que Marthe. » (Albert Camus - Carnets II)

IMGP5619

 

« L'épaisseur des nuages diminua. Dès que le soleil put sortir, les labours se mirent à fumer »(Albert Camus - Carnets II)

 

 

IMGP5603

 

« Quatre mois de vie ascétique et solitaire. La volonté, l'esprit y gagnent. Mais le cœur ? » (Albert Camus - Carnets II)

 

 

IMGP5640

Visages de pierre à Montusclat

« C'est le goût de la pierre qui m'attire peut-être tant vers la sculpture. Elle redonne à la forme humaine le poids et l'indifférence sans lesquels je ne lui vois pas de grandeur » (Albert Camus - Carnets II)

 

Bientôt un autre article sur Albert Camus et l'Ardèche...


Commenter cet article

marion en ardeche 20/01/2015 16:23

Tres bel article, felicitations. L'ardeche propose des paysages a couper le souffle, j'y vais souvent en vacances, c'est reposant. D'ailleurs, je séjourne au Domaine des Chênes, camping que
j'affectionne partiulièrement et que je n'oublie pas de recommander! Voici le site web pour ceux que ça interesse : http://domaine-des-chenes.fr/

Bénédicte 17/03/2011 14:38


De bien belles illustrations des textes de Camus


Dominique 21/03/2011 13:07



Oui les paysages de l'Ardèche cet été étaient tellement beaus que je me suis empressée de relever dans ses carnets ce qui se référait au Panelier que j'ai vu sous pluie battante...Merci.



Fathia.Nasr 23/01/2011 18:05


Belles citations et sublimes illustrations, bon dimanche.


Dominique 23/01/2011 19:19



Merci si vous avez aimé...



christian vancau 23/01/2011 17:17


Je me permets de partager votre article sur Facebook


Dominique 23/01/2011 19:20



Avec plaisir Christian !



christian vancau 23/01/2011 17:16


Magnifique choix de textes et magnifiques photos


Dominique 23/01/2011 19:18



Merci Christian, ces textes de Camus me viennent droit au coeur et c'est un plaisir de les partager...