L’enfant d’Alger que nous avons perdu, Albert Camus

Publié le par Dominique Beretti

En ces jours qui nous rappellent l’enfant d’Alger que nous avons perdu, Albert Camus, je donne la parole au site que Bernard VENIS ne cesse de mettre à jour avec amour, vous y trouverez à l’infini les souvenirs des villages, des écoles et des hommes de l’Algérie. En un mot c’est une bible.

Albert Camus y figure dans plusieurs pages que j’ai choisies et introduites pour vous.

 

DSCF7527 rire 2source Albert Camus 1913-1960 EDISUD

 

 

 

1 - Méditerranée…Algérie…le berceau de sa pensée

«Méditerranée, oh ! Mer Méditerranée ! Seuls, nus, sans secrets, tes fils attendent la mort La mort qui les rendra purs enfin»

Albert Camus - Poème de jeunesse

 

Camus la voix des silences

http://alger-roi.fr/Alger/portraits/pages_liees/18_camus_voix_silences_pn62.htm


En 1958, dans une préface de "L'envers et l'endroit" son premier livre écrit à 23 ans : « si j'ai beaucoup marché depuis ce livre, je n'ai pas tellement progressé » Tout est dit.

 

2 - Les gens simples de son enfance « le joyeux Daniel qui prenait toujours Jacques à son côté pour le plaisanter ou le caresser » Albert Camus Le Premier Homme Ed Gallimard

 

 

DSCF7523 tonnelleriesource Albert Camus 1913-1960            EDISUD

 

 


Gérard Spinelli nous dit : « Daniel, mon oncle … était celui qui tenait Camus par le cou sur la photo qui a fait le tour du monde quand A.Camus a eu le Prix Nobel. En écrivant ce livre il a donné une histoire aux gens simples qui figurent sur celle-ci

 

Belcourt à Alger - La tonnellerie décrite par Albert Camus dans " Le Premier Homme"

http://alger-roi.fr/Alger/belcourt/pages_liees/41_tonnellerie_camus_spinelli.htm

 

3 - Le vieux fermier de Mondovi « a arraché ses vignes sur toute l’étendue de la propriété…Puisque ce que nous avons fait ici est un crime, il faut l'effacer… »

« …il est à Marseille dans un appartement moderne …il tourne en rond dans sa chambre »

Albert Camus - Le premier homme, page 168 et 169

 

Le premier homme ou la revanche d’Albert Camus

http://alger-roi.fr/Alger/portraits/pages_liees/9_camus_revanche_pn50.htm

 

Le Premier Homme est un ouvrage fondamental pour qui aime Camus : à partir du départ de tout, il résume la somme de tout. Avec la lucidité relative que donne le recul de l'histoire et face aux "nouveaux évènements" d'Algérie, on y mesure l'enracinement total de Camus dans l'Algérie :livre d'amour de sa famille, de sa terre, de sa communauté pour laquelle il tranchera au-delà des déchirures, le Premier Homme explique pourquoi il reste si intensément vivant, au fil de chaque phrase, cet homme qu'il ne serait sans doute pas, s'il n'avait été l'enfant qu'il fut. (I.Casanova)

 

4 - Il se tut de nouveau « parce que tout ce qu'il aurait pu dire n'aurait fait qu'aggraver le malheur qui accable deux peuples » … il ne parlait pas mais secrètement il agissait …


L’impossible trêve civile

http://perso.wanadoo.fr/bernard.venis/Alger/portraits/pages_liees/0181_camus_impossible_treve_pn62.htm

article le premier homme ou la revanche d AC 2 

 

 Je vous conseille ensuite d'indiquer « Camus » dans la zone de recherche qui se trouve là http://www.alger-roi.net/sommaire/sommaire.htm, vous aurez ainsi d’innombrables renvois à notre auteur, cité maintes fois sur ce site très riche en émotion, que vous pourrez explorer à loisir.

Vous pourrez lire aussi « la chronique d’une agonie » par Jean BOISARD, professeur des universités et par ce lien précisément  http://alger-roi.fr/Alger/agonie/agonie.htm : il cite Camus à plusieurs reprises pour étayer son texte et sa souffrance…

…souffrance épargnée à Albert Camus, l’homme qui avait l’Algérie chevillée au corps.

 

 

 

Commenter cet article

denis 05/01/2010 21:47


heureux de voir que notre communauté s'enrichit de jour en jour
très très beaux articles sur Camus
amitiés
Denis


Dominique Beretti 06/01/2010 09:46


Merci Denis, ces visions multiples de Camus nous enrichissent tous dans notre connaissance de l'auteur, amicalement, Dominique


Alice 04/01/2010 18:03


Tu as fait un très bel article très complet sur Albert Camus, c'est très intéressaant et on a envie de lire les livres cités.


Dominique Beretti 04/01/2010 20:33


Merci c'est très gentil de ta part, en fait Camus c'est vraiment pour moi l'Algérie où je suis née. Un peuple mêlé qui a durement travaillé -il le dit- et à qui on ne peut pas en vouloir d'avoir
été l'acteur et la victime de la politique française depuis 1830. Camus parle des lieux que l'on a connus, nos schémas de famille sont souvent identiques comme je l'ai écrit dans l'article "la
bonne conscience", son quartier son école étaient ceux de ma mère, elle vivait à deux pas de chez lui, se baignait bébé avec sa soeur sur les mêmes plages où il s'ébattait avec ses copains, mon
arrière grand père était minorquin, et même son cousin dans le lointain sur l'île de Minorque. Parfois je me dis qu'il est irraisonné d'avoir une passion telle pour une oeuvre et un homme, mais je
pense qu'être de la même terre qu'un homme qui a si bien parlé d'elle et a tout fait pour la défendre, y est pour quelque chose.
Dominique   


Jacqueline 04/01/2010 10:09


Et bien grace à la Communauté sur Camus je découvre votre blog et ..notre appartenance commune à cette belle terre d'Algérie. Nous ne la chanterons jamais assez pour faire comprendre à ceux qui ne
savent pas ou qui n'ont pas su ce que nous avons perdu.
Merci de cet article. Je connais bien le site de Bernard Venis , véritable encyclopédie de tout ce qui fut et ce qui est aussi de notre terre natale!
Connaissez vous cette biographie de Olivier Todd "Camus, une vie"? j'en parle un peu ici
http://marenostrum.over-blog.net/article-5154554.html

J'espère à bientot!!
Bonne journée!